La Belle Époque… ou presque (1902-1918)

25B-FRANKLIN-6petit.jpg 25B-FRANKLIN-3petit.jpg 1902 marque une nouvelle libéralisation dans la conception des immeubles. Les bow-windows, les loggias et surtout les rotondes se multiplient.

L'architecture urbaine subit deux révolutions : l'arrivée du béton qui va éclipser le fer et celle de l'ascenseur qui va transformer les derniers étages en appartements les plus convoités.
Les styles architecturaux empruntent également àl'Art nouveau comme au XVIIIe comme en témoignent ces immeubles qui illustrent les tendances de cette période :

40-BOILEAU-petit.jpg - le beau béton au 25bis, rue Franklin et au 40, rue Boileau ;
29-O-FEUILLET-5petit.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- l'héritage de l'Art nouveau au 29, rue Octave Feuillet, au 62, rue des Vignes, au 19 bd Delessert
ou au 9, rue Père-Brottier ;

62vignes4petit.jpg

19-DELESSERTpetit.jpg


9-P-BROTTIER-3petit.jpg

- le néo-Louis XVI demeure une valeur sûre comme au 79, avenue Henri Martin ou au 148 bis, rue de Longchamp ;

79HenriMartin3petit.jpg148bis-rue-de-Longchamp-petit.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- ou ces détails d'architecture que sont les marquises du 91 avenue Henri Martin (1911) et les cariatides à admirer au 1 rue de l'Yvette (1911).

91-H-MARTINpetit.jpg

1-YVETTE6petit.jpg 1-YVETTE4petit.jpg

 

 

 

 

 

 

 

[Précèdent] Le style Haussmannien (1853-1881) et Art nouveau et conservatisme éclairé (1882-1902)

[Suite] Modernisme et Art déco (1918-1940) et Modernité (depuis 1945)