Rue Victorien Sardou

Victorien SardouDès sa création en 1909, cette rue reçut le nom de l’auteur dramatique Victorien Sardou décédé l’année précédente. C’est dire la popularité de l’auteur de Madame Sans Gène ! Après des débuts misérables, Victorien Sardou écrivit un grand nombre de pièces jouées dans tous les théâtres parisiens : le Vaudeville, le Gymnase, la Porte Saint-Marin, le Palais-Royal, la Gaieté et même la Comédie Française. La “grande” Sarah Bernardt fut l’une de ses inspiratrices pour laquelle il écrivit  Fédora, Théodora, La Tosca et La Sorcière ; autant de grands succès populaires ! Il fut élu à l’Académie Française en 1877 à 46 ans. Très marqué par les premières expériences de spiritisme importées des Etats-Unis, il fut un des premiers propagandistes de ces communications avec l’au-delà.