Boulevard Thierry de Martel

Thierry de MartelCe boulevard, créée à l’emplacement des bastions 52 et 53, deux des ”fortifs” de l’enceinte Thiers, reçut en 1946 son nom actuel. Thierry de Martel (1876-1940) s’est d’abord fait connaître comme joueur de rugby de haut niveau, champion de France en 1896. Médecin, il s’est rapidement orienté vers la chirurgie neurologique avec, en 1909, la première ablation d’une tumeur au cerveau. Traumatisé par la Première Guerre Mondiale au cours de laquelle il a perdu son fils, il fit le serment de ne plus jamais adresser la parole à un Allemand. Dans les années 20, le professeur de Martel a développé la neurochirurgie en France et, notamment, en améliorant les techniques de trépanation. Le 14 juin 1940, jour de l’entrée des troupes allemandes à Paris, Thierry de Martel, fidèle à sa promesse, s’est suicidé en avalant de la strychnine.