Histoires des rues : Rue Mallet-Stevens

Mallet-Stevens

Cette rue en impasse s’ouvrant sur le 9, rue du Docteur Blanche, porte le nom de l’architecte qui l’a créé en 1927. Robert Mallet-Stevens (1886-1945), architecte de formation, s’est d’abord intéressé au design mobilier et les décors de cinéma avant d’appliquer sa vision moderniste à l’architecture dont il est une des figures majeures de l’entre-deux guerres. Se consacrant presque exclusivement à une clientèle privée – sa seule commande publique est la caserne des pompiers de la rue Mesnil – l’œuvre de Mallet-Stevens n’a commencé à être reconnue que dans les années 80 avec, pour consécration, la rétrospective organisée par le Centre Pompidou en 2005 qui a permis de lancer la réhabilitation des bâtiments encore existants. Rue Mallet-Stevens, plusieurs constructions témoignent de son talent : notamment, l’immeuble situé au 9-12, véritable manifeste de l’architecture moderne hélas défiguré par l’ajout de 3 étages en 1960 et l’hôtel particulier de Jan et Joël Martel au n°10.