Rue de l’Amiral Courbet

Amiral-Courbet

Dès sa création à la fin du XIX° siècle, cette rue reçut son nom actuel. Amédée Courbet (1827-1885), jeune polytechnicien a choisi de faire carrière dans la Marine au sein de laquelle il gravit tous les échelons. Nommé gouverneur de Nouvelle-Calédonie en 1879, il a pris la tête de la flotte française en Cochinchine pour mater la révolte des Pavillons noirs en 1882 jusqu’à la reddition complète des insurgés. Après ce succès, il a mené la guerre maritime contre la Chine qui s’est achevée en 1885 par une dernière victoire, l’avant dernière bataille navale remportée par la France. Il s’est éteint quelques mois plus tard à bord de son navire Le Bayard ; tout un symbole !