Square des Aliscamps

Les-Alyscamps Paul-Gauguin

Cette voie, créée en 1932 lors du démantèlement du bastion 62, un des “fortifs” de l’enceinte Thiers, a reçu le nom d’Aliscamps en hommage à la célèbre allée d’Arles. Les Aliscamps (ou Alyscamps) sont les “champs élysées” d’Arles. Situés à l’extérieur de la ville, aux abords de la via Aurelia, ils reçurent les tombes, sarcophages et mausolées des dignitaires romains. A l’époque paléochrétienne, ce cimetière prit une importance majeure avec les sépultures du martyr Saint Genest et des premiers évêques d’Arles. La nécropole devint une étape obligée du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle et les chansons de Gestes y situèrent les combats de Charlemagne contre les Sarrasins pour expliquer l’abondance des tombes. Ce lieu mythique a été immortalisé par Dante dans son poème “L’enfer” puis, en 1888, par Van Gogh et Gauguin.