Rue de Belloy

Histoire de la rue Jean-Baptiste de Belloy, Paris XVICette rue, créée en 1868, perdit une grande partie de son parcours lors de l’ouverture de la place des Etats-Unis en 1885. Dès sa création, elle reçut le nom de l’archevêque de Paris, Jean-Baptiste de Belloy (1708-1808).

La carrière de cet ecclésiastique fut exceptionnellement longue puisqu’il servit l’Eglise pendant 75 ans. Evêque de Glandèves (ou Glandevès) en Haute-Provence, il a été à la tête du diocèse de Marseille jusqu’à sa suppression en 1790. D'un esprit modéré, il fut un des évêques qui facilitèrent la conclusion du Concordat. Après la période si difficile de la Révolution, la bonté, le désir de paix, l'action pacifiante de ce prélat furent très bénéfiques pour l'Église de France. Napoléon reconnut ses mérites en le faisant nommer cardinal archevêque de Paris à 90 ans. A sa mort à 98 ans, c’est encore Napoléon qui fit ériger un monument en son honneur au sein de Notre-Dame de Paris.

Jean-Baptiste de Belloy  est passé à la postérité pour une toute autre activité que son sacerdoce. Vers 1800, il a inventé le système de la percolation du café et de la première cafetière appelée dubelloire.