Rue Agar

 

Histoire de la rue d'Agar

 

Célèbre pour abriter les deux immeubles « Art Nouveau » d’Hector Guimard, la rue Agar a la forme d'un T majuscule : le pied de la barre verticale se situant au niveau du 41, rue Gros, le côté gauche de la barre horizontale étant en cul-de-sac et le côté droit se terminant au 19, rue La Fontaine. Elle a été ouverte en 1911 sous le nom de rue Moderne puis rebaptisée en 1912 pour célébrer la mémoire de Marie-Léonide Charvin, dite Agar (1836-1891), artiste dramatique qui habita à Auteuil de 1870 à 1880. Avant de devenir Agar au théâtre, Marie-Léonide Charvin était montée à Paris en 1857 pour fuir un mariage raté et faire une carrière « artistique ». D’abord chanteuse de cafés-concerts, les « bleugants » de l’époque, elle s’est lancée dans le théâtre avec succès puisqu’elle fut avec Rachel et Sarah Bernhardt l’une des plus célèbres tragédiennes de la fin du XIX° siècle.