Avenue Jules Janin

Dès sa création en 1884, cette rue privée a reçu le nom de Jules Janin, mort en 1874 rue de la Pompe.

Stéphanois d'origine monté à Paris, Jules Janin a débuté sa carrière chez un avoué où il avait Honoré de Balzac comme collègue.

Devenu journaliste, après la Revue de Paris, la Revue des Deux Mondes, le Figaro et la Quotidienne, il a rejoint le Journal des Débats où il est resté 40 ans, gagnant ainsi le surnom de « prince des critiques ». Ecrivain très prolifique - il a publié près de 40 ouvrages - il fut enfin reçu à l'Académie Française en 1870, après plusieurs tentatives infructueuses.