Rue Greuze

Histoire de la rue Greuze, Jean-BaptisteCette rue, créée en 1864, a englobé l’impasse Triboulet et la rue Blanche. Elle reçut alors le nom du peintre et dessinateur Greuze (1725-1805).

Jean-Baptiste, fils de couvreur comme Watteau, est né à Tournus (Saône et Loire) où un célèbre restaurant bourguignon célèbre sa mémoire. Sa première œuvre connue, le Père de famille expliquant la Bible à ses enfants de 1755 connut un grand succès qui l’encouragea à illustrer des thèmes mélodramatiques. Son chef d’œuvre demeure L’accordée du village visible au Louvre. Greuze peignit également de nombreux portraits d’enfants et de jeunes filles avec un certain succès. Mais son thème de prédilection était la perte de la virginité traitée de manière allégorique comme dans La Cruche cassée, Le Malheur imprévu, Les Oeufs cassés ou encore L'Oiseau mort.

Passé de mode à la Révolution, Greuze mourut dans la pauvreté malgré une dernière commande : un grand portrait en pied de Napoléon en costume de Premier Consul visible au Musée du Château de Versailles.