Avenue Félix d’Hérelle

Cette avenue, qui se situait sur le territoire de Boulogne-Billancourt, fut annexée par la ville de Paris en 1925 sous le nom d’avenue Saint-Exupéry avant de recevoir celui de Félix d’Hérelle (1873-1949).

Félix Hubert Haerens, son nom de naissance, quitta Paris pour le Québec après d’obscures études de médecine. Au Canada, il adopta le nom de Félix d’Hérelle. Un nom qui s’écrivait alors sans accent car les machines à écrire anglaises n’en étaient pas pourvues.

Chimiste puis microbiologiste et un peu charlatan sur les bords, il proposait alors de lutter contre les sauterelles par des moyens bactériologistes. Mais, en 1917, assistant de recherche à l’Institut Pasteur, il découvrit le bactériophage, un ultravirus qui s’attaque aux bactéries, capable, pensait-il de lutter contre toutes les épidémies. La phagothérapie, ancêtre de nos antibiotiques était née. Pendant la guerre de 14-18, Félix d’Hérelle va produire plus de 12 millions de doses de médicaments pour les armées alliées.

Après de nombreuses pérégrinations de par le monde, il est mort oublié en 1949.