Rue Parent de Rosan

Ce fut d’abord une impasse appelée impasse des Pauvres, puis impasse Boileau jusqu’à ce que, en 1912, les riverains ne lui donnent son nom actuel. Erudit et philanthrope, Charles-Félix Parent (1798-1890), à son mariage avec Amélie de Rosan, prit le nom de Parent de Rosan. Avocat puis banquier, il se tourne bien vite vers les recherches historiques. On lui doit notamment une histoire d’Auteuil. A sa mort il lègue sa  bibliothèque – 3 991 volumes plus de très nombreux manuscrits, pièces authentiques et lettres autographes – à la bibliothèque publique du 16ème arrondissement. Son testament stipulait que sa fortune devait servir à la création d’un orphelinat. L’établissement ainsi créé dépend, aujourd’hui, de Sainte-Périne.