Rue Henri Heine

Histoire de la Rue Henri Heine Cette rue, créée en 1886 entre l’avenue Mozart et la rue du Docteur Blanche, ne comptait qu’une seule maison en 1910. Dès sa création, elle reçut le nom du littérateur allemand Henri Heine (1797-1856). L’occupant allemand débaptisa la rue pour lui donner le nom de Jean-Sébastien Bach avant qu’en 1945 elle retrouve son nom d’origine. Les œuvres du poète, journaliste et écrivain juif allemand faisaient partie des livres brûlés par les nazis à Berlin en 1933. Sa citation la plus célèbre – et particulièrement prémonitoire - est précisément : « Ce n'était qu'un prélude : là où l'on brûle les livres, on finit par brûler les hommes ». Henri Heine, qui vécut en France à partir de 1831, est enterré au cimetière de Montmartre.